Music

Listen to some of my works:

Ce qu’on entend sur la montagne

Granulation Sonore Interactive
Commande du Casino Luxembourg - Forum d’art contemporain

Extrait d’une performance de la danseuse et chorégraphe Annick Pütz lors de la Nuit des Musées 2008 au Casino Luxembourg - Forum d’art contemporain.
Enregistrement vidéo: Yann Tonnar

Il s’agit d’une installation sonore interactive où le spectateur ou la spectatrice participe activement à l’œuvre d’art. Par le biais d’une caméra vidéo connectée à un ordinateur, ses mouvements et gestes sont captés et analysés.

Le poème symphonique « Ce qu’on entend sur la montagne » de Franz Liszt, matériau de base de l’installation, est traité par le procédé de granulation sonore, qui consiste à décomposer le son en « grains » d’une durée de typiquement 10-50 millisecondes.
Les paramètres issus de la captation optique et de l’analyse de celle-ci décident des grains qui sont joués, à quelle vitesse, combien de fois et dans quelle direction.
Le-la visiteur-euse est ainsi en face d’une réinterprétation assez radicale de l’œuvre de Liszt avec la possibilité, le devoir même, d’intervenir dans le déroulement du processus de création. Chef-fe d’orchestre, il-elle déclenche, contrôle, impose son rythme à la pièce par la transcription de ses gestes.
Les sons produits peuvent s’éloigner assez loin de l’œuvre originelle. Tantôt poétiques, tantôt éclatants ou résonnants, ils caractérisent ce qu’on entend sur la montagne : l’association du « chant de la nature au cri du genre humain »*.

*extrait de « Ce qu’on entend sur la montagne” de Victor Hugo, dans: “Les Feuilles d’automne »